Vous vous croyez intelligents ???

Et si la vraie question n’était plus « être ou ne pas être intelligent » mais « croire ou ne pas croire pouvoir le devenir » ?


Selon les travaux en psychologie sociale de Carole Dweck, féliciter un enfant pour son intelligence le conduit à croire qu’il se définit par des qualités fixes qu’il n’est pas utile de cultiver. Figé dans cette définition de lui même, il évitera toute situation qui pourrait le mettre en échec. À l’inverse, valoriser l’effort et la persévérance, nous inciterait à nous dépasser et à développer nos compétences.
Il faut croire pouvoir évoluer pour être prêt à s’en donner les moyens!



Dès aujourd’hui ne dites plus à vos enfants, à vos proches ou à vous-même « Tu es génial ! » (évitez également si possible « Tu es authentiquement con !»), essayez plutôt : « Tu as vraiment fait beaucoup d’efforts pour devenir génial aujourd’hui ! Qu’est-ce qu’on tente denouveau demain ? ».